Home
Find:


Acronyms used in the website

SABCL - Sri Aurobindo Birth Centenary Library

CWSA - Complete Works of Sri Aurobindo

CWM - Collected Works of The Mother

Resource name: /E-Library/Works of The Mother/French/CWMCE/Entretiens -1955_Volume-07/30 Novembre 1955.htm
Le 30 novembre 1955   Cet Entretien est basé sur le chapitre 1 de La Synthèse des Yogas, "Les Quatre Aides".   Comment le temps est-il un ami?   Cela dépend comment on le regarde. Tout dépend de la relation que tu as avec lui. Si tu le prends comme un ami, il devient un ami. Si tu le considères comme un ennemi, il devient ton ennemi. Mais ce n'est pas cela que tu demandes. Ce que tu demandes, c'est comment on sent quand il est un ennemi et comment on sent quand il est un ami. Eh bien, quand tu t'impatientes et que tu te dis : "Oh, il faut que j'arrive à faire ça et pourquoi je n'arrive pas à le faire ?" et quand tu n'arrives pas à le faire tout
Resource name: /E-Library/Works of The Mother/French/CWMCE/Entretiens -1955_Volume-07/9 Février1955.htm
06-9 février1955.htm Le 9 février 1955 Cet Entretien est basé sur le chapitre IV  de Les Bases du Yoga, "Le désir, la nourriture, le sexe".   Douce Mère, ici : "Le soleil et la lumière peuvent être une aide et le seront..."   C'est évidemment quelqu'un qui avait décrit une expérience dans laquelle il était en relation avec un soleil et une lumière, et qui désirait prendre appui sur eux pour s'aider dans la sâdhanâ. C'est la réponse à une expérience.   Douce Mère, est-ce que le désir est contagieux ?   Ah, oui ! très contagieux, mon enfant. C'est encore beaucoup plus contagieux que la maladie. Si quelqu'un a un désir à côté de toi, immédiatement ça entre en toi ;
Resource name: /E-Library/Works of The Mother/French/CWMCE/Entretiens -1955_Volume-07/2 Novembre 1955.htm
Le 2 novembre 1955   Cet Entretien est basé sur le chapitre 1 de La Synthèse des Yogas, "Les Quatre Aides".   Alors, ta question ?   "Le processus du yoga consiste à sortir l'âme humaine de son état de conscience égoïste absorbé dans les apparences extérieures..." Je n'ai pas bien compris "l'état de conscience égoïste absorbé dans les apparences".   On est occupé des choses extérieures. Cela veut dire que la conscience est tournée vers les choses extérieures — c'est-à-dire toutes les choses de la vie que l'on voit, que l'on connaît, que l'on fait —, au lieu d'être tournée vers le dedans pour trouver la Vérité profonde, la Présence divine
Resource name: /E-Library/Works of The Mother/French/CWMCE/Entretiens -1955_Volume-07/2 Mars1955.htm
Le 2 mars 1955   Cet Entretien est basé sur le chapitre IV de Les Bases du Yoga, "Le désir, la nourriture le sexe".   Douce Mère, quel est ce vrai esprit et cette vraie conscience dans laquelle on doit prendre la nourriture ?   C'est l'esprit de consécration et... Qu'est-ce que tu dis, l'autre ?   La vraie conscience.   Oui, c'est la même chose. C'est la conscience qui est tournée exclusivement vers le Divin, et qui veut la réalisation divine et pas autre chose ; et le vrai esprit, c'est l'esprit de consécration vers le Divin et qui ne veut que la transformation, et pas autre chose, c'est-à-dire quelque chose qui n'essaye pas de trouver sa p
Resource name: /E-Library/Works of The Mother/French/CWMCE/Entretiens -1955_Volume-07/12 Otobre 1955.htm
Le 12 octobre 1955   Cet Entretien est basé sur Le Grand Secret, "L'Inconnu".   Quand est-ce que ça va se produire, hein ? Voilà, c'est ça, la question que j'attendais. (À un enfant) Qu'est-ce que tu voulais demander ?   Ce que tu as dit maintenant.   Tu vois, je sais lire dans les pensées. Et alors, si je disais que cela dépend de vous ? Ce n'est pas tout à fait vrai, mais enfin il y a quelque chose de vrai dedans. Je pense que cela se produira au moment où il y aura un nombre suffisant de consciences qui sentiront d'une façon absolue que ça ne peut pas être autrement. Maintenant, la plupart, l'immense majorité d'entre vous doit
Resource name: /E-Library/Works of The Mother/French/CWMCE/Entretiens -1955_Volume-07/14 Septembre 1955.htm
Le 14 septembre 1955   Cet Entretien est basé sur Le Grand Secret¹, "L'Homme d'État".   Douce Mère, quelle doit être l'attitude d'un vrai politicien ?   Mais c'est l'attitude d'un vrai politicien que j'ai donnée là. C'est le politicien idéal, mon enfant. On ne peut pas en faire de meilleur. Ce sont les circonstances, il le dit lui-même : "Une force plus grande que la mienne...", c'est la façon dont le monde est organisé ; il est parti avec les meilleures intentions, il a essayé de son mieux, il n'a rien pu faire, parce qu'on ne peut rien faire dans les circonstances actuelles et avec la politique telle qu'elle est pratiquée actuellement. Généralement, l
Resource name: /E-Library/Works of The Mother/French/CWMCE/Entretiens -1955_Volume-07/7 Décembre 1955.htm
46-7 décembre 1955.htm Le 7 décembre 1955   Cet Entretien est basé sur le chapitre II de La Synthèse des Yogas, "La Consécration de soi".   Mère, on peut faire le don de soi seulement quand on arrive à un degré assez supérieur, mais quand on est en train de mener une vie plus ou moins inconsciente, le don de soi devient plus ou moins mental, n'est-ce pas, mais ce n'est pas efficace. Comment peut-on faire ? Peut-on commencer dès le début par le don de soi ?   Cela dépend des gens, mon petit. Il y a des gens dont le mouvement psychique, l'impulsion émotive est plus forte que la compréhension intellectuelle. On sent une attraction irrésistible pour le Divin, sans
Resource name: /E-Library/Works of The Mother/French/CWMCE/Entretiens -1955_Volume-07/13 Juillet 1955.htm
Le 13 juillet 1955   Cet Entretien est basé sur le chapitre II de Lumières sur le Yoga, "Plans et parties de l'être".   Alors!   Douce Mère, qu'est-ce que c'est, l'esprit cosmique et la nature cosmique ?   Universel — cosmique, c'est le synonyme d'universel.   Mais qu'est-ce que ça veut dire, l'esprit cosmique ?   L'esprit cosmique ? C'est l'esprit cosmique ; c'est l'esprit universel, c'est l'esprit qui est dans tout l'univers. Il y a un univers. Tu sais ce que c'est que l'univers ! Eh bien, cet univers a un esprit, et cet esprit est l'esprit cosmique ; cet univers a une conscience, et sa conscience, c'est la conscien
Resource name: /E-Library/Works of The Mother/French/CWMCE/Entretiens -1955_Volume-07/10 Août 1955.htm
30-10 août 1955.htm Le 10 août 1955   Cet Entretien est basé sur le chapitre IlI de Lumières sur le Yoga, "Soumission et ouverture".   Voilà ! Rien à demander ? Personne n'a rien à dire.  (silence)   Nous pouvons méditer cinq minutes. Si on essayait la méditation collective! Ça va être un petit peu difficile. On peut essayer, Vous voulez essayer sur ce que nous avons lu ? Ne pas penser, simplement se concentrer comme ça, laisser ce qu'on a lu entrer en vous, et tâcher de vous en donner l'expérience ; tâcher. N'essayez pas de penser, de remuer des idées, d'avoir des réponses à des questions, rien de tout ça — simplement vous restez comme ça, ouverts. Il
Resource name: /E-Library/Works of The Mother/French/CWMCE/Entretiens -1955_Volume-07/26 Octobre 1955.htm
Le 26 octobre 1955   Cet Entretien est basé sur le chapitre 1 de  La Synthèse des Yogas, "Les Quatre Aides".   Pas de questions ! Il n'y a pas de questions ici, c'est clair comme de l'eau de roche.   Ici, il est écrit : "Le Verbe intérieur peut être la parole de l'âme profonde en nous, toujours ouverte au Divin, ou celle de l'Instructeur universel et secret..." Pourquoi est-ce que c'est différent, le Divin et l'Instructeur universel?   L'Instructeur universel n'est qu'un aspect du Divin, n'est-ce pas. Le Divin contient toutes les activités possibles ; l'Instructeur est seulement une activité, Celui qui enseigne. Sri Aurobindo veut dire : ou c'