Home
Find:


Acronyms used in the website

SABCL - Sri Aurobindo Birth Centenary Library

CWSA - Complete Works of Sri Aurobindo

CWM - Collected Works of The Mother

Resource name: /E-Library/Works of Sri Aurobindo/French/SABCL/La Vie Divine_Volume-18/L'Éternel et l'Individu.htm
-32_l'eternel et l' individu.htm 3 L'Éternel et l'Individu Je suis Lui. Îshâ Upanishad. Verset 16. C'est une portion éternelle de Moi qui est devenue l'être vivant dans un monde d'êtres vivants. (...) L'œil de la connaissance voit le Seigneur qui prend demeure dans le corps, y trouve sa joie et le quitte. Gîta. XV. 7,10. Deux oiseaux aux ailes ravissantes, amis et compagnons, sont perchés sur un même arbre, et l'un mange le fruit exquis, l'autre le regarde et ne mange point. (...) Là où les âmes ailées clament les découvertes de la connaissance sur leur part d'immortalité, là, le Seigneur de toutes choses, le Gardien du Monde, a pris possession de moi, lui le Sage, moi
Resource name: /E-Library/Works of Sri Aurobindo/French/SABCL/La Vie Divine_Volume-18/L'ego et les dualités.htm
-08_l'ego et les dualites.htm 7 L'ego et les dualités L'âme qui se tient sur le même arbre de la Nature est absorbée et leurrée, et elle s'afflige de n'être pas le Seigneur; mais quand elle voit cet autre moi et sa grandeur qui est le Seigneur et qu'elle s'unit à Lui, alors toute affliction la quitte. Shvetâshvatara Upanishad. 1. IV. 7. Page – 67 Si, en vérité, tout est Satchidânanda, la mort, la souffrance, le mal, la limitation ne peuvent être que les créations, positives dans leur effet pratique, négatives dans leur essence, d'une conscience déformante qui, depuis sa connaissance d'elle-même totale et unificatrice, est tombée dans l'erreur de la division et de l'expérienc
Resource name: /E-Library/Works of Sri Aurobindo/French/SABCL/La Vie Divine_Volume-18/La série ascendante de la substance.htm
26 La série ascendante de la substance Il existe un moi dont l'essence est Matière; il existe un autre moi intérieur de Vie, qui emplit le premier ; il existe un autre moi intérieur de Mental; un autre moi intérieur de Connaissance-de-Vérité; un autre moi intérieur de Béatitude. Taittirîya Upanishad. II. 1-5.   Ils escaladent Indra comme une échelle. A mesure que l'on s'élève de pic en pic, apparaît clairement tout ce qui reste à accomplir, Indra apporte la conscience que Cela est le but. Tel un faucon, tel un milan. Il se fixe sur le Vaisseau et le soutient ; dans le flot de Son mouvement Il découvre les Rayons, car Il va portant
Resource name: /E-Library/Works of Sri Aurobindo/French/SABCL/La Vie Divine_Volume-18/Les frontières de l'Ignorance.htm
-40_les frontieres de l'ignorance.htm 11 Les frontières de l'Ignorance Celui qui pense que ce monde seul existe et nul autre... Katha Upanishad. 1.2,6. Étendu au sein de l'Infini (...) sans tête ni pieds, dissimulant ses deux extrémités.¹ Rig-Véda.IV.I.7,11. " Je suis le Brahman. " Celui qui a cette connaissance devient tout ce qui est; mais quiconque adore une autre divinité que le Moi unique et pense : " Il est autre et je suis autre ", celui-là n'a pas la connaissance. Brihadâranyaka Upanishad. 1.4.10. Ce Moi est quadruple — le Moi de Veille qui possède l'intelligence extérieure et jouit des choses extérieures, en est la première part; le Moi de Rêve qu
Resource name: /E-Library/Works of Sri Aurobindo/French/SABCL/La Vie Divine_Volume-18/La Connaissance et l'Ignorance.htm
-36_la connaissance et l'ignorance.htm 7 La Connaissance et l'Ignorance Que le Connaissant distingue la Connaissance de l'Ignorance. Rig-Véda. IV. 2.11. Elles sont deux, cachées dans le secret de l'Infini : la Connaissance et l'Ignorance; mais périssable est l'Ignorance, immortelle la Connaissance ; différent de l'une et de l'autre est Celui qui gouverne et la Connaissance et l'Ignorance. Shvetâshvatara Upanishad. V. 1. Deux Non-nés, le Connaissant et celui qui ne connaît point, le Seigneur et celui qui n'a point la maîtrise : une Non-née en qui se trouvent l'objet de la jouissance et celui qui en jouit. Shvetâshvatara Upanishad. I. 9. Deux sont unis, p
Resource name: /E-Library/Works of Sri Aurobindo/French/SABCL/La Vie Divine_Volume-18/La mémoire, l'ego et l'expérience du moi.htm
-38_la memoire , l'ego et l'experience du moi -p550.htm 9 La mémoire, l'ego et l'expérience du moi Ici ce Dieu, le Mental, en son rêve refait sans cesse l'expérience de ce dont il eut une fois l'expérience ; de ce qu'il a vu et de ce qu'il n'a pas vu, de ce qu'il a entendu et de ce qu'il n'a pas entendu, ce dont il a eu l'expérience et ce dont il n'a pas eu l'expérience, ce qui est et ce qui n'est pas, il voit tout, il est tout, et il voit. Prashna Upanishad. IV. 5. Demeurer en notre être vrai, c'est la libération; le sens de l'ego est une chute hors de la vérité de notre être. Mahôpanishad. V. 2. L'Un en maintes naissances, unique océan qui tient tous les courants de mo
Resource name: /E-Library/Works of Sri Aurobindo/French/SABCL/La Vie Divine_Volume-18/L'homme dans l'univers.htm
-07_l'homme dans i' univers.htm 6 L'homme dans l'univers L'Ame de l'homme, cette voyageuse, erre dans ce cycle du Brahman, immense, une totalité de vies, une totalité d'états, se pensant différente de l'Inspirateur du voyage. Acceptée par Lui, elle atteint son but, l'Immortalité. Shvetâshvatara Upanishad. 1.6. Page – 57 La révélation progressive d'une grande, transcendante et lumineuse Réalité, dont les innombrables relativités de ce monde que nous voyons et des autres mondes que nous ne voyons pas sont les moyens et les matériaux, les conditions et le champ d'action, semblerait donc être le sens de l'univers — puisque cet univers a un sens et un but et n'est ni une illusion f
Resource name: /E-Library/Works of Sri Aurobindo/French/SABCL/La Vie Divine_Volume-18/La connaissance par identité.htm
10 La connaissance par identité et la connaissance séparatrice   Ils voient le Moi dans le Moi par le Moi. Gîta. VIF. 20. Là où il y a dualité, là, l'autre voit l'autre, l'autre entend et touche l'autre, pense à l'autre, connaît l'autre. Mais quand on voit comme le Moi, par quoi connaîtra-t-on le tout ? c'est par le Moi que l'on connaît tout ce qui est. (...) Tout trahit celui qui voit tout ailleurs que dans le Moi; car tout ce qui est, est le Brahman, tous les êtres et tout ce qui est, tout est ce Moi., Brihadâranyaka Upanishad. IV. 5.15,7. L'Existant-en-soi a percé les portes des sens vers l
Resource name: /E-Library/Works of Sri Aurobindo/French/SABCL/La Vie Divine_Volume-18/Brahman, Purusha, Îshwara.htm
2 Brahman, Purusha, Îshwara Mâyâ, Prakriti, Shakti Cela est présent dans les êtres, indivisible et comme divisé.   Gîta. XIII. 17.   Brahman, la Vérité, la Connaissance, l'Infini.   Taittirîya Upanishad. II. 1.   Sache que le Purusha et la Prakriti sont tous deux éternels, sans commencement. Gîta. XIII. 30.   On doit connaître que Maya est Prakriti et que le Seigneur de la Maya est le Seigneur suprême de tout.   Shvetâshvatara Upanishad. IV. 10.   C'est le pouvoir de la Divinité dans le monde qui fait tourner la roue du Brahman. C'est Lui qu'il faut connaître, le su
Resource name: /E-Library/Works of Sri Aurobindo/French/SABCL/La Vie Divine_Volume-18/L'âme double en l'homme.htm
-24_l'ame double en l'homme.htm 23 L'âme double en l'homme Le Purusha, le Moi intérieur, pas plus grand que le pouce d'un homme, Katha Upanishad. n. 1.12,13, II. 3.17. Shvetâshvatara Upanishad. ni. 13.   Celui qui connaît ce Moi qui savoure le miel de l'existence et qui est le seigneur de tout ce qui est et qui sera, n'éprouve plus aucune répulsion. Katha Upanishad. II. 1.5.   D'où lui viendrait le chagrin, qui pourrait l'abuser, celui qui voit partout l'Unité S Îshâ Upanishad. Verset 7.   Celui qui a trouvé la félicité de l'Éternel est délivré de toute peur. Taittirîya Upanishad. II. 9. Page – 250 Nous avons vu que le pre